Le cassis : un parfum bien particulier , un goût acidulé provenant en grande partie du taux incroyablement élevé en vitamine C soit trois fois celui d’un citron, et des antioxydants qui lui confèrent des vertus reconnues pour la santé.

Le cassis

Le cassis du Québec où la découverte d’un trésor.

Jusqu’à récemment, une opinion très largement répandue au Québec voulait que le cassis soit une plante qui pousse à merveille dans le sud de la France, presqu’au même titre que la vigne. La confusion venait sans doute de la ville nommée Cassis sise à côté de Marseille et du fait que la France, il est vrai, est une grande consommatrice de ce fruit sous toutes ses formes dont les sorbets, liqueurs ne sont que les délices les plus connus. Or, le cassis est une plante nordique originaire des pays comme la Finlande, la Russie et la Pologne. Un accident de l’histoire, la maladie des vignes, a fait qu’on le cultive en Bourgogne.

À cause de sa situation nordique, le Québec devait logiquement être une terre de prédilection pour ce fruit dont les premières cultures à moyenne échelle furent réalisées à l’Île d’Orléans. Les Québécois et Québécoises connaissaient peu ce petit fruit. Ils en découvrent aujourd’hui toutes les qualités : un parfum bien particulier utilisé en oenologie pour qualifier certains arômes de vin (notes de cassis), un goût acidulé provenant en grande partie du taux incroyablement élevé en vitamine C soit trois fois celui d’un citron, et des antioxydants qui lui confèrent des vertus reconnues pour la santé.